Saramon

Violaine Féré

Démonstration le jeudi 12 août à 16 H

Violaine Féré sera présente cette année sur la commune de Saramon pour présenter ces émaux d’art et proposera une démonstration le jeudi 12 août à 16 heure.

Installée maintenant à Saramon, Violaine, bijoutière de formation, a toujours aimé dessiner et c’est au Japon où elle a vécu 18 ans qu’elle a plus spécialement découvert la technique de l’émail. S’en sont suivis des stages de perfectionnement dans ce pays et à Paris.

Elle achète « l’émail » à Limoges, à Tokyo et aux Etats-Unis. Il s’agit de silicates mélangés à des oxydes métalliques sous forme de poudre qui sont appliqués sur du métal (du cuivre pour ses tableaux), puis passé au four où il se vitrifie en adhérant à la surface. Les couleurs se travaillent suivant le nombre et les temps de cuisson ainsi que sur les variations de température. Curieusement, la couleur finale n’a rien à voir avec celle du silicate de départ, c’est donc toute une alchimie que l’artiste doit contrôler de bout en bout pour parvenir au résultat espéré, finissant ensuite par découper et enlever parfois de la matière pour atteindre son objectif.

Ses créations sortent de son imagination guidée essentiellement par la nature et restent marquée par la culture japonaise de son enfance. Violaine continue également à fabriquer des bijoux (boucles d’oreilles, colliers, pendentifs…) suivant le même principe mais montés sur argent. Plusieurs expositions en France et au Japon ont déjà fait connaître son travail.

Contact : fereviolaine@yahoo.fr, tel : 06 09 37 46 83

Paulette Féré

Paulette Féré est née à Paris où elle a étudié l’art à l’école Elisa Lemonnier ainsi que dans les ateliers de l’académie de la grande Chaumière à Montparnasse. Après son mariage elle a passé deux ans à Hong-Kong avant de s’installer au Japon où elle a vécu 50 ans. Elle a continué à étudier l’art dans le studio du célèbre artiste et professeur Miyako Sekikawa, avant d’ouvrir son propre atelier à Tokyo.

 

Elle est membre de l’association internationale de Sumié, l’ISAM, ainsi que de la fondation Taylor. Elle a exposé plusieurs fois à Tokyo, puis Paris, Cannes, Marne-la-vallée, Lausanne, Deauville Londres et Nice et a reçu le premier prix au troisième salon d’art plastique de Marne-la-Vallée en 1984 ainsi qu’au Musée de Ueno à Tokyo en 1988.

 

Elle utilise plusieurs techniques dans son travail mais privilégie le « Nihonga » (peinture Japonaise). Cette pratique exigeante n’utilise que des matériaux naturels (papier, soie, oxyde de métaux, pigments minéraux, coquillages broyés…) Elle prépare elle-même ses couleurs formées d’un mélange de pigment à base de terres, de végétaux, de minéraux, ou de poudre d’huitres écrasées avec de la colle animal délayé d’un peu d’eau.

 

Contact : fereviolaine@yahoo.fr , tel : 06 09 37 46 83