• Admin

Christian Lothspeich


Christian Lothspeich

1930 – 2018

Né à Schiltach, Allemagne. Il passe son enfance non pas dans sa Forêt Noire natale, mais dans la vallée du Rhin.

Deux impressions dominent: le paysage du «Vieux Rhin» traditionnel et la vue sur les vignobles à flanc de coteau et sur la vaste plaine d‘où l‘on peut voir à l‘horizon la cathédrale de Strasbourg sur l'autre rive du Rhin.

Très tôt, il commence à mettre sur papier des formes bizarres d‘arbres, des reflets dans le fleuve, des effets de lumière, des scènes archaïques de la vie campagnarde où paysans, bœufs et charrettes se côtoient.

1945 Il découvre la France sous un autre aspect: d‘un seul coup, les œuvres des grands peintres lui sont accessibles. D‘abord les impressionnistes (surtout Monet), puis les peintres modernes comme Cézanne, Matisse et Bonnard, Picasso et Braque. C‘est aussi à cette époque qu‘il découvre le peintre allemand Beckmann.

1949-51 Il suit une formation dans une grande imprimerie en tant que dessinateur d‘arts appliqués; cela lui permet d‘apprendre à fond son métier. Période dure, mais qui lui apporte beaucoup sur le plan professionnel.

1951-57 Il fait des études de peinture à l‘Académie des Beaux Arts à Stuttgart. Il y a là deux tendances: celle de Manfred Henninger dans la tradition du pointillisme des couleurs pures et par petites touches, et celle de Willi Baumeister, composition abstraite, méthode «Bauhaus». Après ses études, il fait la mise en page d'une grande revue.

1960 - 94 Il travaille à son compte à Francfort/Main, ville contradictoire par excellence. D‘une part, on y trouve l‘esprit des banques et du commerce, d‘autre part, l‘esprit libéral de 1848. C‘est aussi là que se tient la foire internationale du livre. Dans les années 60 et 70, il travaille comme illustrateur, dessinateur d‘arts appliqués et éditeur de livres d‘art.

Dans les années 80, il redonne la priorité à la peinture. Depuis cette époque, il expose beaucoup, surtout à Francfort et dans la région du Rhin-Main. Simultanément, il développe trois thèmes principaux: - le paysage (nombreux voyages d‘études en France et en Italie) - les natures mortes (influencé par Morandi) - le ballet («Frankfurt Ballett», en relation étroite avec le mouvement figuratif de William Forsythe, à l’époque peut-être la compagnie la plus avant-garde du monde. Il dessine souvent lors de ses répétitions.

Il enseigne aussi la peinture dans son atelier à Francfort et aux étudiants en architecture l‘université de Coblence. A partir de 1994 il vit et travaille à Stuttgart et surtout en France, où il a installé son atelier dans une ancienne grange à Saramon / Gers. Il poursuit ses expositions et les cours de peinture et développe de nouvelles techniques: p.ex. des tableaux en relief et des aquarelles gravées à la plume d‘oie.

La vie dans ce nouvel environnement lui donne beaucoup d’inspiration, jusqu’à la fin.

29 vues
  • Facebook Clean